Arqueología de la Arquitectura, No 4 (2005)

Regards sur un grand chantier ayyoubide: les portes de la citadelle de Damas. L’apport de l’étude archéologique des élévations

Andreas Hartmann-Virnich

DOI: http://dx.doi.org/10.3989/arq.arqt.2005.84

Resumen


Les recherches de l’auteur sur les portes de la citadelle de Damas offrent un exemple pour l’approche du projet architectural par l’étude archéologique fine des élévations et de la chronologie relative des états d’un des monuments majeurs de l’architecture militaire du Proche-Orient médiéval. Construite à la fin du XIe siècle, modifiée à de nombreuses reprises et enfin rebâtie entièrement par l’ajout d’une nouvelle enceinte plus large sous le souverain ayyoubide Al-’Adil, la citadelle, résidence princière et forteresse de grande envergure, permet d’étudier en détail les techniques et l’organisation de la construction et d’approfondir la connaissance de l’évolution de la conception de la fortification islamique du temps des croisades.

Palabras clave


Appareil; Archéologie monumentale; architecture militaire; archéologie du bâti; castellologie; chantier; construction; chronotypology; métrologie; muqarnas; pierre de taille; taille de la pierre; techniques; tracéologie; voûte

Texto completo:


PDF


Copyright (c) 2005 Consejo Superior de Investigaciones Científicas (CSIC)

Licencia de Creative Commons
Este obra está bajo una licencia Creative Commons Reconocimiento 3.0 España (CC-by).


Contacte con la revista: cchs_arqueol_arquit@cchs.csic.es

Soporte técnico: soporte.tecnico.revistas@csic.es